11 mars 2012

Sketch!

Jeudi après midi:

Je papote avec une copine dans son magasin; mon portable sonne. Je dégaine et regarde mon écran: n° inconnu, je décroche quand même. Au bout du fil:" Allo? Maman?"

C'est Fille N°2, militaire de son état et à ce moment là en camp régimentaire à ramper dans la boue et à manger des rations dans "la joie et la bonne humeur"!

"Je suis aux urgences"

Très calme je demande ce qui se passe.

"On faisait de l'escalade et j'ai fais une chute de 4 m"

GLOUPS!

"Mais t'inquiète j'ai juste le genoux en vrac!"

"J'ai été hélitreuillée, j'ai eu trop peur!!! (La pauvre petite à peur de l'avion!....)

Je rentre à la maison et préviens Monsieur et Fille N° 1 qui devait venir dîner à la maison.

Vers 19H15 nous sommes réunis pour établir un plan d'action. Je vous passe les détails (croustillants) pour joindre quelqu'un de son régiment et j'appelle les urgences du CHU pour avoir des nouvelles.

Elles sont plutôt rassurantes et le médecin m'indique qu'elle peut sortir (ils sont bien contents de s'en débarrasser car il n'y a jamais de lits....)

Nous sommes à 70 km de l'hôpital. Monsieur et Fille N° 1 veulent m'accompagner. Je prépare rapidement un bagage car tous ses vêtements ont été découpés par les pompiers.

Nous partons. J'ai quand même un doute lorsque notre fille décide de prendre sa propre voiture: une petite C3.... mais ils sont un peu à cran donc je ne dis rien....

Arrivés sur place nous trouvons notre bidasse sur un brancard dans un couloir des urgences: elle mange! (Quand l'appétit va, tout va).

Son genou à doublé de volume. Lors de la chute sa rotule est sortie de sa cavité mais au premier mouvement elle s'est remise en place spontanément. A la radiographie il n'y a pas de fracture. 

Le médecin de garde et les infirmiers et infirmières sont sympas et l'ambiance plutôt détendue malgré l'affluence.

Après lui avoir ôté la perf et l'avoir habillée nous nous rendons compte que, ne pouvant poser le pied et plier le genoux il va être difficile de l'amener jusqu'à la voiture. Je demande donc un fauteuil.

Un fois la Ferrari avancée (il est rouge!) le problème n'est toujours pas réglé car il n'y a rien pour tenir sa jambe douloureuse, allongée.

Le personnel décide donc de la transporter sur le brancard et nous propose fort aimablement d'avancer notre voiture dans le sas réservé aux pompiers et ambulances. Tout se présente donc pour le mieux.

Et c'est là que le sketch commence: il est à l'évidence impossible de l'introduire dans le véhicule!!!

Quatre pompiers se trouvant là, nous leur demandons de l'aide: ils s'approchent avec un air dubitatif et évaluent la situation d'un oeil professionnel. Je propose l'amputation afin de réduire la longueur du corps (oui je sais j'ai beaucoup d'humour!).

L'un d'eux nous demande si nous avons des barres de toit afin de ficeler le corps sur le toit de la voiture!!

Un autre propose de laisser la jambe sortir par la fenêtre!

En gros c'est la franche rigolade!

La blessée reste stoïque!

Finalement nous envisageons le transport dans un véhicule médicalisé. Les pompiers rejoignent leur caserne et nous rentrons de nouveau aux urgences pour être au chaud. L'infirmière se charge d'apeller le VSL.

Au bout d'un vingtaine de minutes d'attente, un monsieur entre aux urgences; il regarde de droite et de gauche, se dirige vers nous et nous demande si c'est pour nous le transport.

Et là, franchement je crois que nous sommes dans un épisode de caméra cachée!

Le monsieur n'a qu'un bras valide: son bras droit est en écharpe!

Il sent tout de suite une certaine inquiétude dans notre voix lorsque nous lui demandons si c'est lui qui conduit.

Affirmatif, qu'il nous dit et ne vous inquiètez pas, tout va bien se passer!!!! Et bien si tu le dis, bouffi!

Les infirmières rapliquent et tout le monde est mort de rire devant cette situation quand même pas commune.

Après avoir "enfourné" le soldat CTL sur le siège arrière du véhicule je monte à "la place du mort" et fouette cocher!!!!

Le chauffeur passe donc les vitesses avec la main gauche et maîtrise le volant avec le genou!

Moi je vous le dis un grand moment....

Je vous passe les péripéties pour monter au deuxième étage sans ascenseur.

Le lendemain je suis allée m'excuser auprès de la dame du dessous pour le bruit et là, elle m'a quand même fait bien rire lorsqu'elle m'a dit qu'elle pensait que nous avions transporté un meuble (c'est sûr que tout le monde déménage une horloge contoise à minuit!!!).

 

 

  

Posté par brivaladouce à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Sketch!

    JF me demande pourquoi je ris toute seule devant l'ordi !!! Monique, je voudrais tant que tu me racontes tout cela de vive voix, je suis certaine que ce serait encore plus drôle !!! je vais lui faire la lecture .
    Mais plus sérieusement courage à votre demoiselle, on l'embrasse bien fort

    Posté par Estelle, 11 mars 2012 à 16:17 | | Répondre
  • Quelle aventure ))
    Elle ne souffre pas trop quand meme ?

    Posté par Jesabelle, 12 mars 2012 à 01:37 | | Répondre
Nouveau commentaire